Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2017

Amour du prochain

 

 

max jacob.jpg

 

 

Qui a vu le crapaud traverser la rue ?
C’est un tout petit homme : une poupée n’est pas plus minuscule.
Il se traîne sur les genoux : il a honte on dirait,
– Non. Il est rhumatisant, une jambe reste en arrière, il la ramène.
Où va-t-il ainsi ? Il sort de l’égout, pauvre clown.
Personne n’a remarqué ce crapaud dans la rue ;
Jadis, personne ne me remarquait dans la rue.
Maintenant, les enfants se moquent de mon étoile jaune.
Heureux crapaud!… Tu n’as pas d’étoile jaune.

 

 

max jacob le port de locmaria.jpg

                                                           Max Jacob, le port de Locmaria

 

max-jacob-3.jpg

 

"Entre facétie et désespoir, entre besoin de sainteté et tentations charnelles, Max Jacob a promené son innocence canaille en terre de poésie.

Ami de Picasso, d’Apollinaire, de Jean Moulin, de Jean Cocteau, - et de tant d’autres car il fut « l’ami des génies de la terre » -, il aura jalonné de facéties et d’ardentes prières son petit bout de chemin.

De Quimper à Paris, en passant par Saint- Benoît- sur- Loire pour finir à Drancy il aura donc cheminé le clown triste, faisant du trapèze volant entre la foi christique et ses amours profanes....."

 

                                             Max Jacob l’assassiné masque Max Jacob le doux poète

            "Je suis hors du monde, je ne puis subir que le martyre. (1er mai 1939 lettre à Edmond Jabès)

220px-Modigliani,_Amedeo_(1884-1920)_-_Ritratto_di_Max_Jacob_(1876-1944)_2.jpg

Portrait au chapeau par Modigliani, 1916. Amedeo Modigliani, Max Jacob ...

 

"poète tendre entre Desnos et Cadou. Peintre honorable, tendre écrivain, visionnaire souvent, il fut digne de cet hommage qu’Eluard lui fit à sa mort : « On a pu dire de lui qu'il fut non seulement poète et peintre, mais précurseur et prophète : son œuvre si diverse, où l'ironie laisse toujours transparaître la plus chaude tendresse et la sensibilité la plus fine, marque une véritable date dans la poésie française.

Depuis Aloysius Bertrand, Baudelaire et Rimbaud, nul plus que lui n'avait ouvert à la prose française toutes les portes de la poésie. Entre les poèmes en prose du Cornet à dés et les poèmes en vers du Laboratoire Central, entre les Œuvres Mystiques et Burlesques du frère Matorel et Le Terrain Bouchaballe, la poésie occupe le domaine entier de la vie parlée, dans la réalité, et en rêve. » (Paul Eluard, 1941)...."(Quelques lignes d'Esprits Nomades )

 

 

max jacob 9.jpg

                                     Max Jacob, Les joueurs de cartes, musée des beaux arts Quimper

 

                                                « L’amitié est le clou où j’ai pendu ma vie »

 

19:30 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : max jacob

Commentaires

Je n'ai pas lu sa poésie, mais je découvre là, Noëlle, une chantre et poète hors du commun au coeur aussi tendre que ses mots sont forts pour toucher le coeur le plus dur; Merci de nous parler ce poète libre, libre d'esprit dans la conquête de la vie. Même si il a été arrêté par les fascistes cinq jours avant sa mort, il ne leur a pas laissé un souffle de sa vie à enfermer. Merci Noëlle. Bise

Écrit par : bizak | 01/05/2017

Toi aussi tu portes témoignage Noëlle, pour une France "Terre des Arts"... Notre France à nous, celle que nous voulons sauvegarder, la France de la Culture, de la fraternité, de la non violence, et de l'humanisme... Gardons-la, et défendons-la envers et contre tout, contre la grossièreté, l'horreur et la bêtise. Je t'embrasse

Écrit par : eva | 02/05/2017

oui, je ne veux pas de cette France xénophobe, j'ai très peur pour dimanche soir...
Eva , merci, je t'embrasse

Merci bizak , Max Jacob , un homme à découvrir à une époque ou Paris était "la capitale du monde" j'ai commencé "Bohèmes" de Dan Franck, la bohème parisienne ente 1900 et 1930..."... Ils venaient de tous les pays. Ils étaient peintres, poètes, sculpteurs, musiciens. Fauves, cubistes, surréalistes, fêtards, amoureux - libres."
bises

Écrit par : noelle | 02/05/2017

Je n'ai pas lu Max Jacob, c'est un manque que je vais corrigé, merci.

Écrit par : Solange | 04/05/2017

Difficile de garder nos Libertés encore aujourd'hui, mais tu y contribues en publiant les pensées de ceux qui ont su rester Libres... Merci Noëlle. Je t'embrasse fort.

Écrit par : Cathy | 05/05/2017

Très belle présentation pour un artiste méconnu...

Écrit par : Rosa | 11/05/2017

Écrire un commentaire