Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2021

La paix

Willy Ronis 9.jpg

 La paix est un verre de lait chaud et un livre posé devant l'enfant qui s'éveille

 

yannis-ritsos (1).jpgLe rêve de l’enfant, c’est la paix.
Le rêve de la mère, c’est la paix.
Les paroles de l’amour sous les arbres
c’est la paix.

Quand les cicatrices des blessures se ferment sur le visage
du monde
et que nos morts peuvent se tourner sur le flanc et trouver
un sommeil sans grief
en sachant que leur sang n’a pas été répandu en vain,
c’est la paix.

La paix est l’odeur du repas, le soir,
lorsqu’on n’entend plus avec crainte la voiture faire halte
dans la rue,
lorsque le coup à la porte désigne l’ami
et qu’en l’ouvrant la fenêtre désigne à chaque heure le ciel
en fêtant nos yeux aux cloches lointaines des couleurs,
c’est la paix.

La paix est un verre de lait chaud et un livre posés devant
l’enfant qui s’éveille.

Lorsque les prisons sont réaménagées en bibliothèques,
lorsqu’un chant s’élève de seuil en seuil, la nuit,
à l’heure où la lune printanière sort du nuage
comme l’ouvrier rasé de frais sort de chez le coiffeur du quartier,
le samedi soir
c’est la paix.

Lorsque le jour qui est passé
n’est pas un jour qui est perdu
mais une racine qui hisse les feuilles de la joie dans le soir,
et qu’il s’agit d’un jour de gagné et d’un sommeil légitime,
c’est la paix.

Lorsque la mort tient peu de place dans le cœur
et que le poète et le prolétaire peuvent pareillement humer
le grand œillet du soir,
c’est la paix.

poeme14.jpg

Sur les rails de mes vers,
le train qui s’en va vers l’avenir
chargé de blé et de roses,
c’est la paix.

Mes Frères,
au sein de la paix, le monde entier
avec tous ses rêves respire à pleins poumons.
Joignez vos mains, mes frères.
C’est cela, la paix.

titsos8.jpg

 

Yannis Ritsos (1909 – 1990)
Texte traduit du grec par l’auteur,

                     

                     

 

 

 Un moment de paix

image 10.jpg

 

Une photo de Willy Ronis, des photos trouvées sur le net et 

"Un moment de paix" un été, balade dans le Mercantour

 

 

 

14:48 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (4)

17/05/2021

“ Le bonheur, en partant, m'a dit qu'il reviendrait”

0278.JPGLe bonheur, en partant, m’a dit qu’il reviendrait…
Que quand la colère hisserait le drapeau blanc, il comprendrait…
Le temps du pardon et du calme revenu, il saurait
Retrouver le chemin de la sérénité, de l’arc-en-ciel et de l’après…
Le bonheur, en partant, m’a promis de ne jamais m’abandonner

 

Le bonheur, en partant, m'a fait de grands signes de la main,
Comme des caresses pleines de promesses sur mes lendemains,
Il m'a adressé ses meilleurs vœux sur mon destin qui s'en vient,
Et je crois en lui bien plus qu'en tous les devins...
Le bonheur est un ange aux ailes fragiles, un colosse aux pieds d'argile,
Il a besoin d'air, de lumière, de liberté et d'une terre d'asile,
Je veux être son antre dès ses premiers babils,
Pour peu qu'il me le permette, le bonheur n'est jamais un projet futile...

0414.JPG


De ne pas oublier les doux moments partagés,
Et d’y écrire une suite en plusieurs volumes reliés,
Tous dédiés à la gloire du moment présent à respirer

Le bonheur, en partant, avait le cœur aussi serré que le mien,
Son sourire en bandoulière, il est parti vers d'autres chemins,
Rencontrer ses pairs au détour des larmes et des chagrins,
Que versent pour un rien, tous ces pauvres humains...
Le bonheur, est parti, missionnaire, rallier d'autres fidèles,
Il veut plaider sa cause et convertir tous les rebelles,
Leur montrer à eux aussi, combien la vie est belle,
Si on lui laisse assez de place pour l'orner de ses dentelles...

0417.JPG



Le bonheur, en partant, m'a fait un clin d'œil,
Je sais qu'il reviendra, je ne porte pas son deuil,
Il ne fuit pas, il s'en va conquérant réparer d'autres écueils,
Pour me revenir encore plus grand, se reposer dans mes fauteuils...
Le bonheur, en partant, ne me quitte pas vraiment...
Je sais que même de loin, il éveille mes sentiments,
Il entend mes hésitations et m'oriente résolument et surement,
Le bonheur est une étoile qui me guide par tous les temps...

242.JPG

 

Lacs de Boums, les lacs du Venasque

“ LE BONHEUR, EN PARTANT, M'A DIT QU'IL REVIENDRAIT ”. JACQUES PRÉVERT

 

13:57 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (18)

23/04/2021

Du vert que j'aime

Luchon juin juillet 2013 424.JPG

je parlerai du vert
Du vert volant des arbres

Luchon juin juillet 2013 321.JPG


Je parlerai des veines vertes
Des jeunes filles sous les arbre

      Je parlerai du vent

Et du vert émeraude
Des lisières de l'aube 

Luchon juin juillet 2013 523.JPG

Je parlerai du vent que j'aime

Du vert ardent




Luchon juin juillet 2013 132.JPG


,Des baisers  scellés dans les champs
Du vert qui me retrouve enfant
Traversant sans fin mes printemps

Luchon juin juillet 2013 209.JPG§

 




Luchon juin juillet 2013 514.JPG

 

Dernière montée pour arriver à la petite cabane d'Ourtiga, départ du village de Germ, Les Pyrénées

Luchon juin juillet 2013 515.JPG

Luchon juin juillet 2013 337.JPG

 

maurice careme.jpg

 

Poeme , Maurice Carème, La flûte au verger, 1960

Du vert , une rando que j'aime...

13:30 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (11)

26/03/2021

Une hirondelle

hirodelle2.jpg

Mais non, mon hirondelle,

Le monde

N'est pas en train de périr

Puisque tu vas pondre

 

 

 

images (3).jpgGuillevic

13:14 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (17)

10/03/2021

Allons nous promener....

  1. val d'isere 027.JPG

                                   Elevons-nous, mon corps

                                     Au dessus de ces prés, de ces bois,

val d'isere 211.JPG

                           Au-Dessus des étangs, des chemins

                                Allons nous promener

val d'isere 477.JPG

                                Dans les hauteurs de l'air

Juin juillet 2016 Luchon 286 (2017_02_14 18_59_01 UTC).JPG

                                     Au-dessus des nuages

                                     Pour avoir le plaisir

                                     De revenir sur terre

val d'isere 724.JPG

                                       Ou l'on marche à loisir,

                                     Et toucher de nos mains

                                      Les végétaux, les pierres,

                                          Peut-être un hanneton.

val d'isere 504.JPG

Pas de hanneton sur ce sentier, mais une petite marmotte...

Le sentier , à Val d'Isère, le nuage, dans les Pyrénées et un poème de Guillevic

val d'isere 160.JPG

22:32 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (8)

01/03/2021

Je suis le gardeur de troupeaux

ete 2011 451.JPG

Un été, à Valloire

 

                                                              Je suis un gardeur de troupeaux,
                                                              Mon troupeau, ce sont mes pensées
                                                              Et mes pensées sont toutes des sensations.


                                                           Je pense avec les yeux et avec les oreilles,
                                                               Et avec les mains et avec les pieds,
                                                               Et avec le nez et la bouche.

058.JPG

Sur le sentier du Céciré, Les Pyrénées , un automne....

057.JPG

 



                                                           Penser une fleur, c’est la voir et la sentir,
                                                             Et manger un fruit c’est en savourer le sens

 

ete 2011 566.JPG

.

                                                               C’est pourquoi, par un jour de chaleur,
                                                                  Si tant de jouissance me rend triste,
                                                                Je m’étends de tout mon long dans l’herbe,


                                                                   Je ferme mes yeux chauds,
                                                                Je sens tout mon corps étendu dans la réalité,
                                                                Je sais la vérité et je suis heureux.

 

066.JPG

                                                         pessoa.jpg

 

 

Fernando Pessoa,

Poèmes de Alberto Caeiro du « Gardeur de troupeaux »

15:05 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (13)

26/01/2021

Un chemin

               

Luchon octobre 2007 121.jpg

               J'irai jusqu'au bout du chemin

                 Si j'ai l'espoir
                 Que je la trouverai

val d'isere 724.JPG



                 La feuille
                 Que je ne connais pas,
                 Dont j'ai besoin.

L'Encrenaz 145.jpg

Des randos, les mots, Eugène Guillevic

isola 2000 278.jpg

 

09:21 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (11)

24/01/2021

Tu voudrais

Tu voudrais

Juin juillet 2016 Luchon 643 (2017_02_14 18_59_01 UTC).JPG

être ruisseau,

Juin juillet 2016 Luchon 315 (2017_02_14 18_59_01 UTC).JPG

N'avoir

Qu'à te laisser couler,

Juin juillet 2016 Luchon 316 (2017_02_14 18_59_01 UTC).JPG

Mais dis -toi

Que le ruisseau

Juin juillet 2016 Luchon 324 (2017_02_14 18_59_01 UTC).JPG

Rêve d'être l'azur

Qui, lui, n'a rien à faire.

Juin juillet 2016 Luchon 789 (2017_02_14 18_59_01 UTC).JPG

Quelques mots de Guillevic, les ruisseaux, dans un coin des Pyrénées...

19:43 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (3)

22/03/2019

Assis sur un rocher

17 mars 2010.jpg

Assis sur un rocher

Dans la montagne,

Tirons un trait

Sur l'infini

Et restons bien tranquilles,

Ne pensant à rien.

Soyons

Comme le ciel

Qui ne se fatigue pas

D'être bleu,

poème guillevic

Qui, au besoin,

Chasse les nuages

Et tout guilleret

Se redonne au bleu.

poème guillevic

les mots de Guillevic, photos, rando à Isola 2000, un été

poème guillevic

21:26 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : poème guillevic

28/11/2018

"Il voulu peindre une riviere...."

20181118_144450-EFFECTS.jpg

                                                       Il voulut peindre une rivière ;
                                                        Elle coula hors du tableau.

                                                            Il peignit une pie grièche ;
                                                           Elle s’envola aussitôt.


                                                            Il dessina une dorade ;
                                                           D’un bond, elle brisa le cadre.


                                                           Il peignit ensuite une étoile ;
                                                             Elle mit le feu à la toile.


                                                            Alors, il peignit une porte
                                                            Au milieu même du tableau.
                                                               Elle s’ouvrit sur d’autres portes,
                                                              Et il entra dans le château

perigord noir 026.jpg

.Les photos, balade dans le Périgord  noir

Le poèmeCARÊME-MARTINCOURT-PHOTO-BURNY.jpg

Maurice Carème

10:57 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : maurice carème