Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2022

Chien 51

chien51-laurent-gaude.jpgUn monde qui fait peur...Notre monde....

 

Autrefois, Zem Sparak fut, dans sa Grèce natale, un étudiant engagé, un militant de la liberté. Mais le pays, en faillite, a fini par être vendu au plus offrant, malgré l’insurrection. Et dans le sang de la répression massive qui s’est abattue sur le peuple révolté, Zem Sparak, fidèle à la promesse de toujours faire passer la vie avant la politique, a trahi. Au prix de sa honte et d’un adieu à sa nation, il s’est engagé comme supplétif à la sécurité dans la mégalopole du futur. Désormais il y est “chien” – c’est-à- dire flic – et il opère dans la zone 3, la plus misérable, la plus polluée de cette Cité régie par GoldTex, fleuron d’un post- libéralisme hyperconnecté et coercitif. Mais au détour d’une enquête le passé va venir à sa rencontre.


C'est dans une salle sombre, au troisième étage d'une boîte de nuit fréquentée du quartier RedQ, que Zem Sparak passe la plupart de ses nuits. Là, grâce aux visions que lui procure la technologie Okios, aussi addictive que l'opium, il peut enfin retrouver l'Athènes de sa jeunesse. Mais il y a bien longtemps que son pays n'existe plus. Désormais expatrié, Zem n'est plus qu'un vulgaire "chien", un policier déclassé fouillant la zone 3 de Magnapole sous les pluies acides et la chaleur écrasante.


Un matin, dans ce quartier abandonné à sa misère, un corps retrouvé ouvert le long du sternum va rompre le renoncement dans lequel Zem s'est depuis longtemps retranché. Placé sous la tutelle d'une ambitieuse inspectrice de la zone 2, il se lance dans une longue investi­gation. Quelque part, il le sait, une vérité subsiste. Mais partout, chez GoldTex, puissant consortium qui assujettit les pays en faillite, règnent le cynisme et la violence. Pourtant, bien avant que tout ne meure, Zem a connu en Grèce l'urgence de la révolte et l'espérance d'un avenir sans compromis. Il a aimé. Et trahi.
Sous les ciels en furie d'une mégalopole privatisée,

"Chien 51" se fait l'écho de notre monde inquiétant, à la fois menaçant et menacé. Mais ce roman abrite aussi le souvenir ardent de ce qui fut, à transmettre pour demain, comme un dernier rempart à notre postmodernité.

"Quelque chose n'était plus là. Il n'éprouvait pas de haine, ne désirait pas changer de quartier, ou de poste. Il était anesthésié. Et peut-être au fond était-ce ce qu'exigeait GoldTex. Une dissolution totale de l'individu dans le grand projet commun. N'être plus rien qu'un corps qui travaille." (page 48)

Chien 51 

page 48

 le dernier roman de Laurent Gaudé est une photographie bien sombre de notre futur, où la beauté du monde ancien ne persiste que dans la mémoire du héro( 4ieme de couverture )

GAUDé 10.jpg

Un livre sombre, noir, inquiétant....

gaudé12.jpeg

 

 

21/11/2022

Azincourt par temps de pluie

Jean Teulé nous a quitté,  Le conteur romancier... Un romancier de l'histoire,

 son dernier roman...

 

azincourt-par-temps-de-pluie-format-broche-2095231671_L.jpgRésumé :
Azincourt, un joli nom de village, le vague souvenir d'une bataille perdue.
Ce 25 octobre 1415, il pleut dru sur l'Artois. Quelques milliers de soldats anglais qui ne songent qu'à rentrer chez eux se retrouvent pris au piège par des Français en surnombre. Bottés, casqués, cuirassés, armés jusqu'aux dents, brandissant fièrement leurs étendards, tous les aristocrates de la cour de France se précipitent pour participer à la curée. Ils ont bien l'intention de se couvrir de gloire, dans la grande tradition de la chevalerie française.
Aucun n'en reviendra vivant. Toutes les armées du monde ont, un jour ou l'autre, pris la pâtée, mais pour un désastre de cette ampleur, un seul mot s'impose : grandiose !
Avec la verve qu'on lui connaît et son sens du détail qui tue,
Jean Teulé nous raconte ces trois jours dantesques où, sous une pluie battante, des milliers d'hommes se sont massacrés dans un affrontement sanglant d'autant plus désastreux que cette bataille était parfaitement inutile.
 
 
Impossible de poser d'autres photos
 
Jean Teulé : 
 

"Cette bataille d’Azincourt est incroyable, c'est le symbole de la bêtise, de la prétention de la noblesse française. C'est une bataille qui n'aurait pas dû avoir lieu. Il n'y avait rien à gagner, il n'y avait aucune raison."

Jean Teulé 

à franceinfo

 
 
 
 
 
 
"Et ce qui est fou, c'est que les Anglais n'y croyaient tellement pas qu'encore maintenant, ils fêtent la bataille d'Azincourt. Et j'ai appris après la fin du livre, un truc qui est formidable – ils sont quand même marrants, les Anglais – c'est qu'en ce moment, ils sont en train de construire un sous-marin nucléaire. Et comment ils vont l'appeler ? Azincourt !jean Teulé
 
"j'espère que les gens vont accrocher à ce truc-là."Oui, j'ai accrochée
j'ai aimé tous ses romans
 
 
 
 
 
 

29/08/2022

L'homme du Grand Hôtel

 

Je connaissais Guillaumemusso.jpg, je découvre le petit frère

dévoré L'homme du Grand Hôtel, Valentin Musso

"Et si vous vous réveilliez un beau matin en ne sachant rien de votre propre vie ?

Cape Cod, Massachusetts.Écrivain mondialement célèbre, Randall Hamilton se réveille dans la chambre d’un hôtel luxueux avec vue sur l’océan.

Le problème, c’est qu’il ignore totalement pourquoi il s’y trouve et comment même il est arrivé là. Pire, il semble avoir tout oublié de sa propre existence, y compris le fait qu’il est l’auteur de plus de quarante romans.

avec ce dixième livre, Valentin Musso nous dévoile un roman à la construction diabolique et au dénouement vertigineux" (4ieme de couverture)

 

20220829_090954.jpg

"Son propre nom sur la page de garde. Il secoua la tête, de plus en plus perplexe. Il était impossible qu’il soit l’auteur de ce texte. Non seulement ce qu’il venait de lire ne lui disait strictement rien, mais il avait en plus la conviction qu’il aurait été incapable d’aligner trois phrases pour raconter une histoire, voire simplement d’imaginer une intrigue. Il ne pouvait pas être écrivain. Ces mots ne pouvaient pas être les siens. Pourtant, la réalité ne mentait pas : ce début de roman était à son nom, il se trouvait dans son ordinateur, qui se trouvait dans sa chambre d’hôtel. Que pouvait-il opposer à cela ? Peut-être quelqu’un lui avait-il joué un mauvais tour… Mais qui aurait pris la peine d’élaborer un canular aussi fou et aussi sophistiqué ?"

 

 

 

 

22/08/2022

"Pas un seul bruit d'insecte ou d'abeille en maraude....."

ete 2011 346.JPG

Un été à Valloire

La sieste

                                                   Pas un seul bruit d'insecte ou d'abeille en maraude,
                                                     Tout dort sous les grands bois accablés de soleil
                                                      Où le feuillage épais tamise un jour pareil
                                                     Au velours sombre et doux des mousses d'émeraude.

ete 2011 009.JPG



                                                            Criblant le dôme obscur, Midi splendide y rôde
                                                             Et, sur mes cils mi-clos alanguis de sommeil,
                                                         De mille éclairs furtifs forme un réseau vermeil
                                                           Qui s'allonge et se croise à travers l'ombre chaude.

ete 2011 094.JPG



                                                              Vers la gaze de feu que trament les rayons,
                                                              Vole le frêle essaim des riches papillons
                                                               Qu'enivrent la lumière et le parfum des sèves ;

ete 2011 315.JPG



                                                                Alors mes doigts tremblants saisissent chaque fil,
                                                               Et dans les mailles d'or de ce filet subtil,
                                                             Chasseur harmonieux, j'emprisonne mes rêves.

ete 2011 342.JPG

Une rando , une sieste....petit bonheur...

ete 2011 203.JPG

 

13:54 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (7)

14/08/2022

Tout là- Haut

20220709_145925.jpg

20220715_214254.jpg

la Chapelle de Notre Dame des Neiges de Superbagnères.

,aujourd'hui ,petit resto sympa

20220709_145925.jpg

20220715_203245.jpg

Mais ce soir là, drôle de ciel, la fumée des incendies de Gironde

La petite histoire

"la Chapelle de Notre Dame des Neiges de Superbagnères. Construite dans les années 1966/67, l’édifice devait servir aux célébrations religieuses pour les skieurs et les touristes.

 

L’attente ne fut jamais ce que l’on pouvait espérer. Les vache , les jours de mauvais temps, étaient venues durant la période d’estive, se mettre à l’abris et se recueillir. Ouvrage avant-gardiste avec ses toits  décalés, sa magnifique croix, très haute, séparée  de la battisse, domine les vallées luchonnaises. Par beau temps, un décor hors du commun, avec coté sud, toute cette chaîne de montagnes de la vallée du Lys,et au fond à gauche les 2800 de l’Hospice de France. Le Maupas, les Crabioules, le Lézat et bien d’autres, offrent aux touristes et skieurs, une carte postale hors-norme.

20220715_214337.jpg

Petit coup de Coeur de l'été

20220709_124401.jpg

Superbagnères, c'est aussi le départ de belles randos....

Luchon 2010 134.JPG

Pic de Céciré depuis Superbagnères

Luchon 2010 131.JPG

 

09:40 Publié dans Balade | Lien permanent | Commentaires (4)

12/08/2022

Des lacs

0420.JPG

isola 2000 010.jpg

 

                                         Des fermes, des vallons, par-delà les coteaux,
                                         Par-delà les forêts, les tapis de verdure,
                                           Loin des derniers gazons foulés par les troupeaux,

isola 2000 168.jpg


                                        On rencontre un lac sombre encaissé dans l'abîme
                                             Que forment quelques pics désolés et neigeux ;

Luchon septembre 2011 194.JPG


                                             L'eau, nuit et jour, y dort dans un repos sublime,
                                             Et n'interrompt jamais son silence orageux.

Luchon septembre 2011 207.JPG


                                            Dans ce morne désert, à l'oreille incertaine
                                             Arrivent par moments des bruits faibles et longs,
                                             Et des échos plus morts que la cloche lointaine

luchon 2005 058.jpg


                                                  D'une vache qui paît au penchant des vallons.
                                                  Sur ces monts où le vent efface tout vestige,
                                                    Ces glaciers pailletés qu'allume le soleil,

Le Beaufortain 2007 219.jpg


                                                  Sur ces rochers altiers où guette le vertige,
                                                 Dans ce lac où le soir mire son teint vermeil,
                                                  Sous mes pieds, sur ma tête et partout, le silence,

243.JPG


                                                            Le silence qui fait qu'on voudrait se sauver,
                                                           Le silence éternel de la montagne immense,
                                                           Car l'air est immobile et tout semble rêver.
                                                          On dirait que le ciel, en cette solitude,
                                                           Se contemple dans l'onde et que ces monts, là-bas,

362.JPG


                                                                 Ecoutent, recueillis, dans leur grave attitude,
                                                                    Un mystère divin que l'homme n'entend pas.

2014-07-11 13.02.01.jpg


                                                                      Et lorsque par hasard une nuée errante
                                                                                      Assombrit dans son vol le lac silencieux,  
                                                                  On croirait voir la robe ou l'ombre transparente
                                                                D'un esprit qui voyage et passe dans les cieux.

                                                                             Charles Baudelaire

Luchon 2010 354.JPG

Des été, des balades, des lacs....Dans les Pyrénées, à Val d'Isère, dans le Queyras, à Isola 2000....

 

 

Aujourd'hui,un très joli coin ravagé par les incendies,Hostens

hostens.jpg

 le feu, chaotique, a ravagé depuis maintenant deux jours 7.400 ha de forêts desséchées

 

 

 

09/08/2022

Quelques fleurs

Le Beaufortain 2007 089.jpgIl voulait serrer une plante sur son coeur sans la déraciné

Il voulait serrer une plante sur son cœur sans la déraciner
 
Une toute petite plante lui suffirait en ce soir sinistre où il cuve dans son fût tous les malheurs du monde
 
Il voudrait serrer une plante sur son cœur sans la déraciner
 
Une toute petite plante lui suffirait mais comment faire ?
Il ne pourrait l'élever sans l'arracher à son sol vital
Il ne pourrait se rouler sur elle sans l'écraser grossièrement

Luchon septembre 2011 295.JPG

Et c'est une plante qu'il lui faudrait dans toute son innocence avec sa tige souple ses feuilles amènes et peut-être même une fleur
 
Le Beaufortain 2007 009.jpg
Mais naturellement il souhaite vivement qu'elle ne soit pas carnivore
Souhait gratuit s'il en fut car il ne trouve aucune plante à serrer sur son cœur

Luchon 2010 237.JPG

en ce soir sinistre où il cuve dans son fût tous les malheurs du monde

Luchon 2010 382.JPG

Extrait de "Courir les rues, battre la campagne, fendre les flots", Gallimard .Raymond queneau

Luchon septembre 2011 259.JPG

                     Quelques fleurs sur des sentiers
 
 

00:05 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (3)

22/07/2022

coup de coeur de l'été

 

balade 6.jpg

L-Ile-des-oublies.jpg"L’été s’achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d’archéologie, a choisi de s’y rendre parce que c’est là que sa mère est née et a vécu jusqu’à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l’histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l’île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux... et son arrière-grand-mère y aurait péri. Quels mystères effrayants recèle cette île..."

 Bouleversant plaidoyer contre l'exclusion,"L'île des oubliés" est le premier roman de l'écrivaine britannique Victoria Hislop,

j'ai commencé par son dernier "

livre 20.jpg

 

 

 

" Ceux qu'on aime"

 

 

 

 

 

 

balade 3.jpg

Cet été, quelques balades, les Pyrénées....

balade 4.jpg

16/06/2022

A bientôt !

0278.JPG

A bientôt !

Je vous embrasse

0283.JPG

La photo, au village de Benasque , en Espagne

18/05/2022

Ceux qu'on aime, Ne connaitrons pas la mort...

20220504_124416.jpgje découvre Victoria Hislop et aimé

          " Ceux qu'on aime"

 

"Une odyssée familiale puissante et passionnante.
Le grand retour de Victoria Hislop à la saga historique.
Athènes, milieu des années 1940. Récemment libérée de l’occupation allemande, la Grèce fait face à de violentes tensions internes. Confrontée aux injustices qui touchent ses proches, la jeune Themis décide de s’engager auprès des communistes et se révèle prête à tout, même à donner sa vie, au nom de la liberté. Arrêtée et envoyée sur l’île de Makronissos, véritable prison à ciel ouvert, Themis rencontre une autre femme, militante tout comme elle, avec qui elle noue une étroite amitié. Lorsque cette dernière est condamnée à mort, Themis prend une décision qui la hantera pendant des années.
Au crépuscule de sa vie, elle lève enfin le voile sur ce passé tourmenté, consciente qu’il faut parfois rouvrir certaines blessures pour guérir."

 

A travers les yeux de Themis, une tragique histoire la Grèce de 1930 à nos jours...guerre, dictature, massacre...la démocratie arrivera...

                        Une histoire, ne pas oublié le passé...

livre 25.jpg

13:42 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (6)