Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2017

Bohèmes

bohemes 4.jpg"Quand le siècle commence, Montmartre et Montparnasse se regardent: deux collines d’où vont naître les beautés du monde d'hier, et aussi celles d'aujourd'hui...."P.1

 

monparnasse.jpg

"C'était l'époque où Paris était la capitale du monde. Sur les trottoirs de Montmartre et de Montparnasse, entre le Bateau-Lavoir et la Closerie des Lilas, allaient les sublimes trublions qui inventaient l'art moderne et le langage du siècle : Jarry, son hibou et ses revolvers, Picasso, sympathisant anarchiste, Apollinaire, l'érotomane, Modigliani et ses femmes, Max Jacob et ses hommes, Aragon, le flambeur, Soutine, le solitaire, Man Ray, Braque, Matisse, Breton et les autres… Ils venaient de tous les pays. Ils étaient peintres, poètes, sculpteurs, musiciens. Fauves, cubistes, surréalistes, fêtards, amoureux -

F096-a-modigliani-femme-yeux-bleus-f.jpg

libres.

 

soutine par modigliani.jpg

 

Pendant trois décennies, ils menèrent le bal des plumes et des pinceaux. Leurs vies sont flamboyantes comme leurs oeuvres. Et leurs oeuvres, belles comme la vie. Ils demeurent à jamais les personnages de leurs propres légendes. Ils furent et restent les héros du temps des Bohèmes : un monde magnifique dont les reflets ne cesseront jamais de nous éclairer"(4ieme de couverture, un extrait)

utrillo.jpg

 

lapin-agile-paris.jpg

Il y avait eu le Montmartre du chat Noir, De Toulouse- Lautrec, de Depaquit,Poulbot, Valandon et Utrillo....

220px-Amedeo-modigliani-max-jacob-andre-salmon-ortiz-de-zarate-montparnasse-paris-1916.jpg

On avait traversé la Seine pour serrer la main des poètes....

La guerre avait dispersé les groupes comme une grenaille explosée.  p.401, quelques mots.

Braque.jpg

 

 

"Nous n'irons plus au bois les lauriers sont coupée

Les amants vont mourir et mentent les amantes "

Guillaume Apollinaire

Poulbot-MThomas-2.jpg

 

Passionnant, superbe voyage, joyeux et nostalgique

 

Photos et peintures trouvées sur le net        Braque,  Metisse, Modigliani, Poulbot


 

19:52 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : bohemes dan franck

05/05/2017

Un peu d'air frais....

val d'isere 025.JPG

C'était à Val - d'Isère....


                                                  Blanc sur vert, blanc sur gris,
                                                  une passerelle entre deux rives,
                                                       entre deux rêves...

                                                  Venu de nulle part, un torrent jaillit,...
                                                 alors tout s'efface, tout s'épure
                                                            et tout s'éclaire...

 

                      Photos , rando à Val d'Isère et quelques mots de Loop

 

val d'isere 022.JPG

val d'isere 027.JPG

                                          Et tout là- Haut , le refuge....

val d'isere 346.JPG

Attente, j'ai un peu de retard...

val d'isère

"Les temps sont un peu confus ces temps-ci...
                                                      

Alors, un petit peu d'air pur est salutaire,
                                                          

à Val d'Isère comme ailleurs..".Merci à Loop

 

val d'isere 340.JPG

 

val d'isere 362.JPG

                                                    

val d'isere 016.JPG

Là, une marmotte

val d'isere 503.JPG

val d'isere 371.JPG


                                                      
                                            

 

 

16:39 Publié dans randonnees | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : val d'isère

30/04/2017

Amour du prochain

 

 

max jacob.jpg

 

 

Qui a vu le crapaud traverser la rue ?
C’est un tout petit homme : une poupée n’est pas plus minuscule.
Il se traîne sur les genoux : il a honte on dirait,
– Non. Il est rhumatisant, une jambe reste en arrière, il la ramène.
Où va-t-il ainsi ? Il sort de l’égout, pauvre clown.
Personne n’a remarqué ce crapaud dans la rue ;
Jadis, personne ne me remarquait dans la rue.
Maintenant, les enfants se moquent de mon étoile jaune.
Heureux crapaud!… Tu n’as pas d’étoile jaune.

 

 

max jacob le port de locmaria.jpg

                                                           Max Jacob, le port de Locmaria

 

max-jacob-3.jpg

 

"Entre facétie et désespoir, entre besoin de sainteté et tentations charnelles, Max Jacob a promené son innocence canaille en terre de poésie.

Ami de Picasso, d’Apollinaire, de Jean Moulin, de Jean Cocteau, - et de tant d’autres car il fut « l’ami des génies de la terre » -, il aura jalonné de facéties et d’ardentes prières son petit bout de chemin.

De Quimper à Paris, en passant par Saint- Benoît- sur- Loire pour finir à Drancy il aura donc cheminé le clown triste, faisant du trapèze volant entre la foi christique et ses amours profanes....."

 

                                             Max Jacob l’assassiné masque Max Jacob le doux poète

            "Je suis hors du monde, je ne puis subir que le martyre. (1er mai 1939 lettre à Edmond Jabès)

220px-Modigliani,_Amedeo_(1884-1920)_-_Ritratto_di_Max_Jacob_(1876-1944)_2.jpg

Portrait au chapeau par Modigliani, 1916. Amedeo Modigliani, Max Jacob ...

 

"poète tendre entre Desnos et Cadou. Peintre honorable, tendre écrivain, visionnaire souvent, il fut digne de cet hommage qu’Eluard lui fit à sa mort : « On a pu dire de lui qu'il fut non seulement poète et peintre, mais précurseur et prophète : son œuvre si diverse, où l'ironie laisse toujours transparaître la plus chaude tendresse et la sensibilité la plus fine, marque une véritable date dans la poésie française.

Depuis Aloysius Bertrand, Baudelaire et Rimbaud, nul plus que lui n'avait ouvert à la prose française toutes les portes de la poésie. Entre les poèmes en prose du Cornet à dés et les poèmes en vers du Laboratoire Central, entre les Œuvres Mystiques et Burlesques du frère Matorel et Le Terrain Bouchaballe, la poésie occupe le domaine entier de la vie parlée, dans la réalité, et en rêve. » (Paul Eluard, 1941)...."(Quelques lignes d'Esprits Nomades )

 

 

max jacob 9.jpg

                                     Max Jacob, Les joueurs de cartes, musée des beaux arts Quimper

 

                                                « L’amitié est le clou où j’ai pendu ma vie »

 

19:30 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : max jacob

19/04/2017

A la terrasse de nos cafés

berthomeau.jpg

Tant de cris de tant de foule dans tant de villes,

Et tous ces regards saisis, ces visages figés qui sont

Les nôtres.

L'obscurité grandit.

 c'est nous,de par le monde,

Les hommes visés.

Nous tous,

Possiblement,

En quelques secondes, de vie à trépas,

De  passant à victime.

C'est nous, un jour, peut-être, la vie d'attentat et

l'incrédulité.

Nous avons vu Paris pleurer.

Tunis saisi d'effroi,

Orlando gémir

Et Nice être renversée.

Nous avons vu Beyrouth et Bruxelles.

Le monde,

Aux quatre coins déchirés.

Dans des pays lointains il est des douleurs sœurs ,

Des visages sombres,

Des regards vides que nous reconnaissons.

C'est nous,

Attentats du monde entier.

bistrot.jpg

Nous, les baptisés des terrasses de cafés,

instruits par aucun livre sacré que Montaigne et La Boétie.

C'est nous qu'ils visent.

Notre liberté les insulte.

Ils ne vaincront pas....."

 

de-sang-et-de-lumiere-de-laurent-gaude-1109346556_L.jpg

 

 

Extraits p. 101  " Le Serment De Paris " quelques lignes,   poésie, Laurent Gaudé

 

 terrasses de cafés

Photos trouvées sur le net

Peinture Kerdalo

 

3.-Terrasse-de-café-à-Paris-81x100-940x764.jpg

 

 

22:04 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : poésie, laurent gaudé

18/04/2017

La dune, la forêt, la plage, la mer. ...

DSCI0102.JPG

C'était hier....remonté la dune !

 

« Etrange lieu que cette montagne sablonneuse, d’où l’on domine à la fois la mer et la forêt. Toutes deux s’étendent sous un ciel pur et bleu, dans un silence que rien ne trouble. On a là une impression de désert et de paix » .Henri de Regnier

 

la dune du pyla

 

Au fil des millénaires, la nature a créé cette extraordinaire dune, elle se trouve dans le sud-ouest de la France, plus précisément dans le département de la Gironde (33). Dominant l'entrée du Bassin d'Arcachon, sur le territoire de la commune de La Teste de Buch

 

la dune du pyla

La plage du Pyla

 

« Arcachon se repose à Moulleau et se recueille à Pyla. (…) Il y a de la clarté, de la joie, de l’air pur, du soleil pour tout le monde. Les plantes et les oiseaux ont quitté le Paradis pour fonder une colonie terrestre édénique dans ce parc d’amour dont les voies blanches et douces ont des échappées vers le ciel. »

la dune du pyla

 

la dune du pyla

 

« Quand le soleil descend à l’horizon, (…) tout Arcachon a les yeux dirigés vers le couchant irradié sur lequel se détachent en grisaille les frondaisons du Cap Ferret. (…) Pointe de terre indéfinissable, elle s’enfonce dans les eaux comme un harpon, borne le Bassin, arrête l’océan et éclaire de son phare puissant tour à tour une mer méchante et des eaux bienheureuses. »


La Gautraie (20ème siècle)   Le bassin vu par les écrivains...

 

Jean Hugo (arrière-petit-fils de Victor Hugo)

« Aucun lieu de France ne ressemble à ce qu’était alors la rive occidentale du Bassin d’Arcachon : un pays sans terre, sans pierres, sans chemins ; rien que du sable, une eau transparente, des forêts de pins, des huttes de planches.

la dune du pyla

Au milieu du Bassin, l’île-aux-Oiseaux, les parcs à huîtres, semblables à marée basse, à des villes lacustres en miniature ; à marée haute, indiqués seulement par une ligne de points ; au loin, montagne de neige, Fujiyama de ce paysage japonais, la grande dune du Pyla. A la fin du jour, le ciel, l’eau et le sable étaient du même rose : on se croyait à l’intérieur d’une perle ».


 

 

la dune du pyla

 Photos, le 12 avril , montée de la Dune ,dur, mais c'est fait ! juillet ce sera les Pyrénées....

 

"« On rame, on dort, on se roule dans le sable, on se promène… » racontait enfin Cocteau "

   Nos Balades , Arcachon, Le Moulleau,  Le Pyla, ...La Dune                     Photos       Le Pyla   2016 , 2015

 

la dune du pyla,



 


 

 

 

14:29 Publié dans Balade | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : la dune du pyla

07/04/2017

"J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas....."

Luchon septembre 2011 335.JPG

Luchon septembre 2011 308.JPG

Une descente....

Luchon septembre 2011 301.JPG

 

Qui aimes-tu le mieux, homme enigmatique, dis? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère?
- Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
-

                                                               Tes amis?


-Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.

                                                                 - Ta patrie?


- J'ignore sous quelle latitude elle est située.

 

Luchon septembre 2011 314.JPG


                                                                - La beauté?


-                                                                Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle.

Luchon septembre 2011 332.JPG


                                                                   - L'or?
                                                                    - Je le hais comme vous haïssez Dieu.


                                                                      - Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?

Luchon septembre 2011 340.JPG


- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages!

Baudelaire: Petits poèmes en prose, I (1869)

Luchon septembre 2011 334.JPG

Descente de l'étang de la Frêche

Luchon septembre 2011 289.JPG

Luchon septembre 2011 257.JPG

L'étang de la Frêche, la montée est rude ! j'adore ce coin des Pyrénées !

Photos, été dans les Pyrénées

Luchon septembre 2011 316.JPG

 

"J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages!"

12:58 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (10)

04/04/2017

chauve Souris

 

 " Chauve-souris masque de l’ombre..."

DSC00943.JPG

Elles étaient là, tout là-haut sur le mur....

DSC00945.JPG

DSC00941.JPG

 

 

DSC00942.JPG"À mi-carême, en carnaval,

On met un masque de velours,

Où va le masque après le bal ?

Il vole à la tombée du jour.

 

 

chauve_souris2_tim_flach.jpg

 

 

 

 

 

Oiseau de poils, oiseau sans plumes,

Il sort, quand l’étoile s’allume,

De son repaire de décombres.

Chauve-souris masque de l’ombre"

 

chauve-souris-18-720x540.jpg4.jpg

 

  c'était dans la petite église de Benqué dessus

 

 

 

DSC00944.JPG

 

Les fresques du chœur de Saint-Blaise.

DSC01588.JPG!

DSC01592.JPG

DSC01585.JPG

 

 Photos et balades 2015, les Pyrénées, le poème,Robert Desnos.Les petites chauves souris trouvées sur le net.

 

 

DSC01599.JPG

 

 

 

 

 

 

 

15:23 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : robert desnos, poème

31/03/2017

De sang et de lumière

de-sang-et-de-lumiere-de-laurent-gaude-.jpgje veux une poésie du monde,qui voyage, prenne des trains, des avions, plonge dans des villes chaudes, des labyrinthes de ruelles.

Je veux une poésie qui connaisse le ventre de Palerme, Port-au-Prince et Beyrouth....

Je veux une poésie qui s'écrive à hauteur d'hommes.

Une poésie qui marche derrière la longue colonne des vaincus et qui porte en elle part égale de honte et de fraternité....

Je veux une poésie qui se penche sur les hommes et ait le temps de les dire avant qu'ils ne disparaissent...

Quelques lignes de la première page, des pages de très beaux poèmes

Laurent gaude 2.jpg

" Regardez-les,
                                                      Ils ne nous prennent rien.
                                                      Lorsqu’ils ouvrent les mains,
                                                     Ce n’est pas pour supplier,
                                                     C’est pour nous offrir
                                                         Le rêve d’Europe
                                                     Que nous avons oublié...."

 

 

Ces poèmes engagés à l’humanisme ardent, à la sincérité poignante, se sont nourris, pour la plupart, des voyages de Laurent Gaudé.
Qu’ils donnent la parole aux opprimés réduits au silence ou ravivent le souvenir des peuples engloutis de l’histoire, qu’ils exaltent l’amour d’une mère ou la fraternité nécessaire, qu’ils évoquent les réfugiés en quête d’une impossible terre d’accueil ou les abominables convois de bois d’ébène des siècles passés, ils sont habités d’une ferveur païenne lumineuse, qui voudrait souffl er le vent de l’espérance.( 4ieme de couverture)

 

laurent gaude4.jpg

 Jonathan Stutz - Fotolia

Les mots sont
  Vieux
    Comme la souffrance des peuples.  

 

 

  page 11

laurent gaude 3.jpg

 

 

 "Je veux une poésie qui défie l’oubli et pose ses yeux sur tous ceux qui vivent et meurent dans l’indifférence du temps. Même pas comptés. Même pas racontés. Une poésie qui n’oublie pas la vieille valeur sacrée de l’écrit : faire que des vies soient sauvées du néant parce qu’on les aura racontées"

 

17:01 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : poésie, laurent gaudé

23/03/2017

Il ya des matins en ruine...

lucien clergue4.jpg 

 

y a des matins en ruine
Où les mots trébuchent
Où les clefs se dérobent
Où le chagrin voudrait s’afficher
Des jours
Où l’on se suspendrait
Au cou du premier passant
Pour le pain d’une parole
Pour le son d’un baiser
Des soirs
Où le coeur s’ensable
Où l’espoir se verrouille
Face aux barrières d’un regard
Des nuits
Où le rêve bute
Contre les murailles de l’ombre
Des heures
Où les terrasses
Sont toutes
Hors de portée
***
andree_chedid2.jpg

 

Andrée Chedid (1920-2011) – Par-delà les mots (1995)

 

url.jpgmario giacomelli 2.jpg

Photos, Lucien Clergue , Mario Giacomelli

11:01 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (5)

21/03/2017

Jaune

L'Encrenaz 025.jpg

Du jaune, comme le Bouton- d'or de Maurice Carême


                                                                         Boutons-d’or


                                                                Je vous reconnaîtrais les yeux fermés.
                                                                  Mon enfance est encore dans vos feuilles.
                                                                                

                                                                                 Voici ma balle


                                                                             Pour le mur du forgeron.
                                                                              Voici mon cerceau


                                                                          Pour les sentiers de terre battue
                                                                  

                                                                          Et je sais que s’il y avait du vent,


                                                                         Vous me rendriez mon cerf-volant.

 Ce jaune, c'était au col de l'Encrenaz, Haute Savoie, un été...

 

L'Encrenaz 051.jpg

Va ton chemin sans plus t'inquiéter !


La route est droite et tu n'as qu'à monte....L'Encrenaz 244.jpg

                             Et ce jaune, les gentianes des Pyrénées

été 2015,2016

DSC01417.JPG

plateau de Campsaure

Juin juillet 2016 Luchon 813 (2017_02_14 18_59_01 UTC).JPG

                                  

ete 2011 179.JPG

 

ete 2011 094.JPG

ete 2011 315.JPG

Gentianes,   ces  grandes fleurs jaunes,  elles étaient là, dans ce coin de Valloire, superbes !

ete 2011 425.JPG

Et, déjà raconté...J'adore le goût amer de ses racines.....

 

Quelques mots de Verlaine,  de Théophile Gautier,   et des photos de randos

ete 2011 501.JPG

 

                                             " Il est un sentier creux dans la vallée étroite,
                                             Qui ne sait trop s'il marche à gauche ou bien à droite. ...

                                              Les fossés ont des fleurs à remplir vingt corbeilles,
                                              À rendre riche en miel tout un peuple d'abeilles...".

ete 2011 486.JPG



 

13:49 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (0)