Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2018

je me souviens

DSC00975.JPG

Je me souviens des longues promenades..........

Je me souviens de l'odeur des pins , des fins copeaux , j'aimais le goût de la résine, la sève du pin...

Gemmage_blog.jpg

 

"Sans regretter son sang qui coule goutte à goutte,
Le pin verse son baume et sa sève qui bout,
Et se tient toujours droit sur le bord de la route,
Comme un soldat blessé qui veut mourir debout.

Le poète est ainsi dans les Landes du monde ;
Lorsqu'il est sans blessure, il garde son trésor.
Il faut qu'il ait au coeur une entaille profonde
Pour épancher ses vers, divines larmes d'or !"

                                   Théophile Gautier, España, 1845

DSC07395.JPG

Photos, balades....et le bouquet de septembre, la bruyère d'automne...

DSC07403.JPG

blog 3.jpg

Gemmage, trouvé sur le net

 

Commentaires

Le poème de Théophile Gautier est admirable. " Comme un soldat blessé qui veut mourir debout". Très bon choix dans l'illustration. Il est vrai que de tels paysages favorisent les promenades et entretiennent les souvenirs!

Écrit par : alezandro | 22/02/2018

Un plaisir de relire ce poème que j'adore!

Écrit par : Marie Minoza | 22/02/2018

Que du bonheur de rappeler les beaux poèmes de Théophile Gautier qui ont tant bercé notre enfance. Tes photos sont sublimes, on sent l'odeur de la résine. Pour la première photo,c'est la nature dans toute sa splendeur. Merci noelle
Bisous

Écrit par : bizak | 22/02/2018

Joli poème de Théophile Gautier et belles illustrations. J'aime aussi la photo ancienne. Merci Noëlle. Belle journée à toi. Bisous

Écrit par : Cathy | 24/02/2018

J’aime bien ces phrases qui commencent par Je me souviens, et la photo l'illustre bien; ces chemins que nous aimons tant.
Et comme en écho au poème de Théophile Gautier, "il faut qu'il ait au cœur une entaille profonde pour épancher ses vers, divines larmes d'or", la phrase que je cite de Christian Bobin, "l’écriture pour faire revenir dans nos veines le sang vieil or de l’amour".
Bises Noëlle

Écrit par : Louis-Paul | 24/02/2018

Bisous bon dimanche

Écrit par : mamita | 25/02/2018

Tout est beau les photos et le poème, merci

Écrit par : Solange | 25/02/2018

Bonjour. Je ne connaissais pas ce poème de Théophile G. Une petite merveille. J'aime aussi les longues promenades dans la forêt des sapins où se mêlent mille senteurs. Belle journée.

Écrit par : Dédé | 01/03/2018

Merci noëlle pour la douceur de tes passages chez moi.
Je t'embrasse avec toute mon affection

Écrit par : bizak | 01/03/2018

Je ne connaissais pas ce poème de Théophile Gautier. Merci Noëlle ! J'ai adoré les Landes : le parfum capiteux, et les écureuils...

Écrit par : eva | 02/03/2018

Écrire un commentaire