Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2016

La plaine....les vallons, plus loin....

 

DSC00965.JPG

                                                            La plaine, les vallons plus loin,
                                                           

DSC00609.JPG

                                                            Les bois, les fleurs des champs,
                                                            

 

                                                           Les chemins, les villages,

DSC00593.JPG


                                                              Les blés, les betteraves,
                                                              Le chant du merle et du coucou,


                                                             L'air chaud, les herbes, les tracteurs,
                                                               Les ramiers sur un bois,


                                                               Les perdrix, la luzerne,
                                                              L'allée des arbres sur la route,
                                                              La charrette immobile,


                                                              L'horizon, tout cela
                                                              Comme au creux de la main.

DSC00859.JPG

Guillevic (extrait de "Avec" - éditions Gallimard, 1966)

 

Photos, été 2015, les Pyrénées....

DSC00692.JPG

  La plaine, les vallons plus loin.....

13:47 Publié dans poesie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : randos, poésie

07/03/2016

lu et aimé

 

 

mabanckou.jpg

 

Après "Petit Piment"

          

            Mémoires de Porc- épic

 

 

 

"Mémoires de porc-épic est le second volet d'une trilogie inaugurée par l'inoubliable Verre Cassé. ( pas encore lu ) Ici encore, en détournant, avec le sens de la dérision qu'on lui connaît, les codes narratifs de la fable, Alain Mabanckou revisite en profondeur un certain nombre de lieux fondateurs de la littérature et de la culture africaines.

 

memoires-de-porc-epic-de-alain-mabanckou.jpg

 

"Parodiant librement une légende populaire selon laquelle chaque être humain possède un double animal dans la nature, il nous livre l'histoire d'un étonnant porc-épic, chargé par son alter ego humain, un certain Kibandi, d'accomplir, à l'aide de ses redoutables piquants, toute une série de meurtres rocambolesques. Malheur aux villageois qui se retrouvent sur la route de Kibandi, car son ami porc-épic est prêt à tout pour satisfaire la folie sanguinaire de son "maître"!

porcépic nuisibles009.jpg



Avec brio et malice, Alain Mabanckou renouvelle les formes traditionnelles du conte africain, pour nous offrir un récit truculent et picaresque où l'on retrouve l'art de l'ironie et la verve inventive qui en font l'une des voix majeures de la littérature francophone actuelle.( un extrait Babelio)

memoire-de-porc-epic-alain-mabanckou-5794414.jpg

 

porc epic4.jpg

 

Magnifique conte , une fable drôle, malicieuse j'ai aimé ce petit porc- épic, réfugié au pied d’un baobab  il raconte ....

 

 

"je n'ai pas demandé à survivre, comme d'ailleurs je ne demanderai pas à mourir, je me contente de respirer, de voir ce que je pourrais faire d'utile dans le futur, j'ai pour cela deux pistes que j'aimerais suivre, d'abord je voudrais mener une bataille sans merci contre les doubles nuisibles de cette contrée, je sais que c'est un grand combat, mais je voudrais les traquer les uns après les autres, une manière de me racheter, d'effacer ma part de responsabilité quant aux malheurs qui ont endeuillé ce village et beaucoup d'autres, la deuxième piste à laquelle je songe est simple, mon cher Baobab, je voudrais retourner vivre dans notre ancien territoire parce que la fréquentation des hommes a créé en moi le sentiment de la nostalgie, un sentiment que je qualifierais de mal du territoire, eux parleraient de mal du pays, je tiens désormais à mes souvenirs comme l'éléphant tient à ses défenses, ce sont ces images lointaines, ces ombres disparues, ces bruits éloignés qui m'empêchent de commettre l'irréparable, oui, l'irréparable.....un extrait

Le couple meurtrier sillonne l’Afrique jusqu’au jour où Kibandi rencontre bien plus redoutable que lui…

 

 

mabanckou 2.jpg

 

 

Aujourd'hui, les première pages....

 

black-bazar.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

27/02/2016

Cesar 2016

 

cesar2.jpg

 

César 2016 : les filles de “Mustang”, prix du meilleur premier film, une belle bande d'insoumises

 Cinq sœurs confrontées à la difficulté d'être fille en Turquie, qui résistent, restent solidaires...

 

la 41e nuit des César du cinéma, présentée par Florence Foresti, a sacré Fatima, réalisé par Philippe Faucon, comme meilleur film.

cesar.jpg

cesar 4.jpgLe César du meilleur réalisateur revient à Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse.

 

Les prix d'interprétation vont à Catherine Frot (Marguerite)

cesar5.jpg

et Vincent Lindon (La loi du marché).

cesar8.jpg

cesar2.JPG

 

 

Meilleure actrice dans un second rôle:
Sidse Babett Knudsen dans "L'hermine"

Meilleur acteur dans un second rôle:
Benoît Magimel dans "La tête haute"

Meilleure espoir féminin:
Zita Hanrot dans "Fatima"

Fataima_Zita_Hanrot.jpg

Meilleur espoir masculin:
Rod Paradot dans "La Tête haute"

190979.jpg

La Tête haute : Photo Benoît Magimel, Rod Paradot

 

 

cesar12.jpg

 

 

Meilleur film étranger:
"Birdman"

Meilleur film d'animation: Le petit Prince

cesar 10.jpg

 

Meilleur film documentaire: Demain

cesar 7.jpg

 

Affiche-La-Contre-allée.jpg

 

 

Meilleur court-métrage:
"La contre-allée"

 

 

 

 

 

 

Meilleur court-métrage d'animation:
"Le repas dominical"

cear7.jpg

 

cesar14.jpg

 

César d'honneur 2016  attribué à Michael Douglas

 

 

 

 

mustang-h-810x438.jpg

 

Mustang reçoit quatre César, dont celui du meilleur premier film.

meilleur premier film, meilleur montage, meilleure musique originale et meilleur scénario original

 

 

 

" C'est le début de l'été. Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues. La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger. Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées."

Quelques extraits de Télérama, photos trouvées sur le net

 

19:07 Publié dans cinema | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : cesar 2016

23/02/2016

Des randos et des films

cahier 2.JPG

 

Les petits cahiers...des randos et des films

 

 

 

 

 

2007cine.jpg

cinéma au col des Saisies

Une histoire ,deux hommes, l'un peintre, l'autre jardinier....une amitié simple et attachante 

film réalisé par Jean Becker avec Daniel Auteuil, Jean-Pierre Darroussin.

ciné 2.jpg

l'été aux Saisies, des randos dans le Beaufortain

Le Beaufortain 2007 156.jpg

 des refuges,  des petits villages... Hauteluce, Arêche.... des sommets, des lacs

Le Cormet de roselend, superbe

Le Beaufortain 2007 218.jpg

Le Beaufortain 2007 151.jpg

Le petit village de Beaufort

Le Beaufortain 2007 060.jpg

 

Le Beaufortain 2007 201.jpg

un printemps à Grimaud, 2009

ciné 8.jpg

 

Clint apparaît ici sous les traits de Walt Kowalski ouvrier retraité de chez Ford, vétéran de la guerre de Corée...

Gran Torino , bouleversant , des rires et des larmes , belle leçon d'humanité, grand moment de plaisir

 

cine9.jpg

Grimaud, 2009

 

grimaud 2009 082.jpg

 

 

 Et, le très beau film de Philippe Lioretciné 2.jpg

Un maitre nageur, Lindon et Bilal , un jeune réfugié Kurde

Philippe Lioret filme calais, un espoir et des destins brisés...

cine 3.jpg

 

 

grimaud 2009 023.jpg

Photos, Le Beaufortain , Grimaud , 2007,2009

19/02/2016

Des films, des étés....

cahier 2.JPG

 

Mes petits cahiers...des randos et des films...

 

 

 

greoux.jpg

 

 

C'était en 2002, un soir à Gréoux les Bains, un film , superbe , magnifique, un des plus beaux film d'Almodovar

Douceur et tendresse, le toucher, le silence, l'amitié..

 

 

 

 

blog.jpg

 

.Première :
"Un film où les hommes murmurent dans le vide (encore que…), où les filles ne répondent rien (quoique…), et où Almodovar, mine de rien et avec une douceur drôlement intense, frappe fort et touche profond"

Avec Javier Camara, Dario Grandinetti, Rosario Flores

 
 

 

 

A  Gréoux , une rando en haute Provence

 

 à notre Dame des oeufs, petite chapelle blottie dans la colline

petit chapelle blottie dans la colline

 

 

La tradition veut que les femmes désirant un enfant montent à la chapelle avec un œuf dans chaque main lors d’un premier pèlerinage (lundi de Pâques), en gobent un et enterrent l’autre sur place. Leur vœu est exaucé si lors du second pèlerinage (le 8 septembre) elles retrouvent leur second œuf intact à l’endroit même où il a été enterré. - See more at: http://www.greoux-les-bains.com/greoux-les-bains/fr/183/pelerinage-traditionnel-a-la-chapelle-notre-dame-des-oeufs.html#sthash.ZImFAgsI.dpuf
La tradition veut que les femmes désirant un enfant montent à la chapelle avec un œuf dans chaque main lors d’un premier pèlerinage (lundi de Pâques), en gobent un et enterrent l’autre sur place. Leur vœu est exaucé si lors du second pèlerinage (le 8 septembre) elles retrouvent leur second œuf intact à l’endroit même où il a été enterré. - See more at: http://www.greoux-les-bains.com/greoux-les-bains/fr/183/pelerinage-traditionnel-a-la-chapelle-notre-dame-des-oeufs.html#sthash.OeT5I091.dpuf
La tradition veut que les femmes désirant un enfant montent à la chapelle avec un œuf dans chaque main lors d’un premier pèlerinage (lundi de Pâques), en gobent un et enterrent l’autre sur place. Leur vœu est exaucé si lors du second pèlerinage (le 8 septembre) elles retrouvent leur second œuf intact à l’endroit même où il a été enterré. - See more at: http://www.greoux-les-bains.com/greoux-les-bains/fr/183/pelerinage-traditionnel-a-la-chapelle-notre-dame-des-oeufs.html#sthash.OeT5I091.dpuf

 

La tradition veut que les femmes désirant un enfant montent à la chapelle avec un œuf dans chaque main lors d’un premier pèlerinage (lundi de Pâques), en gobent un et enterrent l’autre sur place. Leur vœu est exaucé si lors du second pèlerinage (le 8 septembre) elles retrouvent leur second œuf intact à l’endroit même où il a été enterré. - See more at: http://www.greoux-les-bains.com/greoux-les-bains/fr/183/pelerinage-traditionnel-a-la-chapelle-notre-dame-des-oeufs.html#sthash.OeT5I091.dpuf

notre dame des oeufs.jpg

2003, Val d'Isère

 

val d'isere 562.JPG

Un soir

 

BLOG 5.jpg

Depuis la mort de sa femme, Léo a élevé tant bien que mal ses trois garçons....

Souvenirs d'enfance, complicité , jolis moments de bonheur....

BLOG 4.jpg

etblog 6.jpg

J'ai adoré ! sublime, sobre, beau, récit poignant et bouleversant

Avoir et à revoir

Une grande leçon de vie

blog 8.jpg

Million Dollar Baby, 2005 à Luchon

481.JPG

 

 Photos, des randos, des films préférés....l'été

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13:37 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (6)

16/02/2016

L'Amour et les forêts

l-amour-et-les-forets,M163641.jpg

 

"À l'origine, Bénédicte Ombredanne avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l'écrivain, l'entraînant dans sa détresse, lui racontant une folle journée de rébellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de toute son existence, mais aussi le début de sa perte. "Babelio )

Récit poignant d'une émancipation féminine, "L'amour et les forêts" est un texte fascinant, où la volonté d'être libre se dresse contre l'avilissement.

" l'héroïne de L'Amour et les forêts, harcelée verbalement, psychologiquement et plus tard physiquement par un époux pervers, c'est une sensation d'asphyxie qu'il s'agissait de produire et de faire endurer au lecteur. Il fallait que, s'immergeant dans la phrase, le souffle, la couleur du texte, il éprouve cette asphyxie même, que l'air lui manque...."

l'amour et les forets4.jpgC'était nécessaire pour plonger le lecteur le plus loin possible dans la vie intérieure de Bénédicte, au plus intime de ce qu'elle endure »('Eric Reinhardt)

"J’ai voulu un roman tendu..."

 

Réussi ! une immense tristesse en refermant le livre , des pages et des pages de mensonges, de soumissions,de mystères, de rêves...de désespoir...

Enfermements, une femme brimée, elle n'échappera pas à l'enfer conjugal...

l'amour et les forets2.jpg

Photos trouvées sur le net

08/02/2016

Petit Piment

blog livre.jpg

Tendre, cruel et drôle, le récit d'une vie...

J'ai aimé "petit Piment"

Dernières lignes, petite larme....

 

Qui est Petit Piment ? Un marginal qui sombre dans la folie ? Ou un esprit blessé et lucide qui va reprendre son destin en main contre les fatalités de l'Histoire et l'arbitraire des décideurs ?

Le roman d'Alain Mabanckou se situe à Pointe-Noire et dans ses environs. Il nous raconte l'histoire d'un jeune orphelin, Petit Piment, qui effectue sa scolarité dans une institution d'accueil catholique placée sous l'autorité abusive et corrompue de Dieudonné Ngoulmoumako.

Arrive bientôt la révolution socialiste, les cartes sont redistribuées, et Petit Piment en profite pour s'évader. L'adolescent s'adonne à toutes sortes de larcins, jusqu'à ce que le maire décide de nettoyer leur zone d'action. Petit Piment trouve refuge auprès de Maman Fiat 500 et de ses dix filles, et la vie semble enfin lui sourire dans la gaieté quotidienne de cette maison pas si close que ça, où il rend toutes sortes de services.

Mais le maire de Pointe-Noire décide d'une nouvelle intervention énergique pour éradiquer la prostitution. C'en est trop. Petit Piment perd la tête. De bonnes âmes chercheront à le soigner (médecine, psychanalyse, magie ou sorcellerie), mais l'apparente maladie mentale ne lui fait pas tout à fait perdre le nord : il a une vengeance à prendre contre ceux qui ont brisé son destin ( le mot de l'éditeur )

 

blog 3 livre.JPG

 

« En ce temps-là, toujours, on m'appelait Petit Piment, j'étais maigre comme un clou, assez grand de taille toutefois pour qu'on m'attribue plus que mon âge, je vivais dans la lune », écrivait Alain Mabanckou dans un article confié à Courrier international en juillet 2009. Intitulé « Mes amours d'antan »

 

Portraits vivement troussés, rythme alerte, langue pétillante et inventive : Petit Piment est ainsi un nouveau délice dont Alain Mabanckou a le secret.

A travers les pérégrinations de Petit ­Piment, c'est l'histoire de ce pays, dans les années 1960-1970, l'indépendance, la révolution socialiste que le lecteur découvre en filigrane. Et, au-delà du destin de quelques personnages, la cor­­ruption, les conflits ethniques, la pauvreté, la condition des femmes. A plusieurs reprises, le texte emprunte à Georges Brassens. Il en a la liberté, la gouaille et le charme entêtant. — Michel Abescat( des extraits Télérama)

blog11.jpg

 

 

Né au Congo-Brazzaville, Alain Mabanckou vit aux États-Unis où il enseigne la littérature francophone. Il a obtenu le prix Renaudot en 2006 pour Mémoires de porc-épic. Il est également l'auteur de Verre Cassé.

blog6.jpg

 

blog 9.jpg

 

 

blog 8.jpg

 

blog 7.jpg

 

03/02/2016

Petite cabane

Luchon octobre 2007 190.jpg

hospice de france.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout là -haut, sur le plateau de Campsaure, la petite cabane de berger

Petite cabane que l'on retrouve presque chaque été

Luchon octobre 2007 184.jpg

Sentier fleuri

0080.JPG

0084.JPG

DSC01397.JPG

Retour par un sentier de chèvre

374.JPG

 

Luchon octobre 2007 194.jpg

Luchon octobre 2007 207.jpg

Descente jusqu'à l'Hospice de France...

DSC01417.JPG

Des randos, été, automne,  printemps....photos 2007, 2008 2009.....10, 12...et cet été 20015

Une  rando que j'aime.....Départ , l'hospice de France , en vallée de Luchon.

01/02/2016

Il s'appelait Tristan....

livre 1.jpg

 

Le journal intime d'un arbre


DIDIER VAN CAUWELAERT

Il s’appelait Tristan, il avait trois cents ans, il avait connu toute la gamme des passions humaines. Une tempête vient de l’abattre, et c’est une nouvelle vie qui commence pour lui....

Planté sous Louis XV, ce poirier nous entraîne à la poursuite du terrible secret de ses origines. Des guerres de religion à la Révolution française, de l’affaire Dreyfus à l’Occupation, il revit les drames et les bonheurs dont il a été le témoin, le symbole ou la cause...( extrait 4ème de couverture)

"« On m'appelle Tristan, j'ai trois cents ans ...... Je suis tombé au lever du jour...."

livre 2.jpg

 

À travers Tristan, on va rencontrer Yannis et Manon....un tendre récit, tout simple et beau

23/01/2016

Le bal ...1983

Le Bal, film d' Ettore Scola,   il était dans ma liste de mes films préférés...

Retrouvé le petit cahier....

1983....alors cette année là....Les dix premiers...

 

le_bal_ blog.jpg

"Cinquante ans de danse de salon en France, depuis les années 1930 : le Front populaire, la Guerre, l'arrivée du jazz et du rock, Mai 68, le disco... Les couples silencieux se font et se défont au gré de l'histoire et de la musique.

avant-scene-cinema-621-a-nos-amours-maurice-pialat-sandrine-bonnaire-generique.png découverte de la jeune Sandrine Bonnaire par Maurice Pialat.

"A quinze ans, Suzanne découvre avec lucidité et une certaine amertume que ce qu'elle aime faire avec les hommes...."

film.jpg

" Une fille et son père, une actrice débutante et son réalisateur, également acteur. Sandrine Bonnaire et Maurice Pialat dans A nos amours. "

 

blog 3.jpeg

 

 

L'été meurtrier réalisé par Jean Becker avec Isabelle Adjani, AlainSouchon

 

" dans un petit village de Provence avec Gabriel, son père adoptif paralytique et sa mère Eva Braun. La jeune femme fait alors la rencontre d'un pompier volontaire du village, surnommé Pin Pon, dont elle finit par tomber amoureuse. ..."

blog9.jpg

 

Furyo, réalisé par Nagisa Oshima en 1983 avec David Bowie, des films qu'on oublie pas ...

"Un soldat anglais défie par une attitude provocante l'officier japonais qui commande le camp ou il est retenu prisonnier...."

film2.jpg

 

 

. blog 5.jpgtchao-pantin-1983- blog9.jpg

Tchao-Pantin_ blog10.jpgColuche, inoubliable dans «Tchao Pantin»n  réalisé par Claude Berri avec Coluche, Richard Anconina.

Le plus beau rôle de Coluche

"Lambert, le regard fatigué et l'oeil rougi par l'alcool, traine sa solitude dans un garage parisien. Il est pompiste de nuit...."

 

claude-berri-1934-2009-tchao-pantin-L-1.jpeg

Claude Berri Tchao pantin....

 

 

film5.jpg

 

 

En novembre 1942, les Américains débarquent en Algérie, à Tadjira

Alexandre Arcady
Avec : Philippe Noiret, Roger Hanin, Marthe Villalonga, Patrick Bruel

 

 

 

 

 

 

 

blog 6.jpg

 

 

 

Tootsie  réalisé par Sydney Pollack en 1982 avec Dustin Hoffman, Jessica Lange

film7.jpg

" Dans Tootsie, Dustin Hoffman incarne un acteur au chômage se travestissant en femme persuadé qu'il trouverait ainsi plus de rôles."

 

 

 

Les_Comperes blog.jpgLes compères      réalisé par Francis Veber avec Pierre Richard, Gérard Depardieu.

 

"Tristan Martin, un adolescent de 17 ans, fait une fugue, au désespoir de sa mère Christine. Pour le retrouver, celle-ci envoie deux de ses anciens amants, en leur faisant croire que l'un d'entre eux est peut-être le père. ....

 

 

Le trio Veber-Richard-Depardieu     vu et revu !

 

Capt_film.jpg

 

 

Garcon-cine-club-L-ultime-collaboration-Claude-Sautet-Yves-Montand_news_full-e1436092653320.jpg

 

"Alex, garçon de café dans une grande brasserie parisienne, rêve d’une autre vie. Il multiplie les histoires d'amour sans lendemain, jusqu'au jour où sa route croise celle de Claire ...."

 

 

 

 

 

aff_garcon.jpg

 

 

Garçon   réalisé par Claude Sautet avec Yves Montand, Nicole Garcia, Jacques Villeret, Dominique Laffin. 

 

Photos trouvées sur le net , quelques lignes Allociné

ET

cinema-paradiso.jpg

  le chef d 'oeuvre de Giuseppe Tornatore avec Philippe Noiret, Jacques Perrin, Salvatore Cascio.
 
Année 89 , superbe, bouleversant, un vrai film d'amour, un de mes préférés !

 

 

 

 

 

 

 

 

19:18 Publié dans cinema | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : fims, année 83